Plage EstranPlage Estran
©Plage Estran|Antoine Surville
Apprendre à pêcher la palourde à la marque !

Cuisinez le homard comme et avec un chef 

Apprenez les bases d’une pêche responsable à Bricqueville-sur-Mer !

ROMAIN LENFANT ET SA SOEUR SARAH CULTIVENT DES MOULES DE BOUCHOT ET DES HUITRES. BRICQUEVILLE, NORMANDIE, FRANCE , SEPTEMBRE 2016.ROMAIN LENFANT ET SA SOEUR SARAH CULTIVENT DES MOULES DE BOUCHOT ET DES HUITRES. BRICQUEVILLE, NORMANDIE, FRANCE , SEPTEMBRE 2016.
©ROMAIN LENFANT ET SA SOEUR SARAH CULTIVENT DES MOULES DE BOUCHOT ET DES HUITRES. BRICQUEVILLE, NORMANDIE, FRANCE , SEPTEMBRE 2016.
Avec Maxime

et les bénévoles de l’association APP2R


Contact

APP2R – 07 85 77 90 26 – inscription obligatoire

Tarifs

5€ adulte et gratuit pour les enfants de 3 à 12 ans.

Durée

2h30 environ

Lieu

La Cahute de la plage de Bricqueville-sur-Mer

Infos pratiques

Apporter son sceau et un couteau à palourdes. Pas de râteaux.

Rencontrez

une association mobilisée !

En cette marée basse du jour, vous avez rendez-vous à la Cahute de la plage de Bricqueville-sur-Mer, près du Havre de la Vanlée.
Vous y rencontrez Maxime Spagnol, médiateur de l’estran de l’
association Avril en partenariat avec l’APP2R (Association pour une Pêche à Pied Respectueuse de la Ressource) et ses bénévoles. L’APP2R œuvre depuis 2008 en faveur d’une pêche à pied de loisir respectueuse du milieu et de l’équilibre des écosystèmes. Vous êtes intrigué car vous êtes venu sans outils, juste avec votre sceau et un couteau à palourdes. Maxime vous présente la règlementation en cours, et vous vous engagez sur l’estran.

Un site adulé pour

la pêche à pied

Les plages de Saint-Martin de Bréhal et de Bricqueville-sur-Mer possèdent un estran large et une ressource abondante en palourdes qui attirent un grand nombre de pêcheurs à pied, pouvant atteindre 3 000 en une journée de grand coefficient de marée. La technique majoritaire pour extraire les coquillages fouisseurs, dont fait partie la palourde, est l’utilisation d’outils grattants. Le souci : c’est qu’ils sont souvent utilisé à l’aveugle, contribuant à abîmer l’estran. Maxime et les bénévoles vous expliquent alors une technique plus respectueuse du site : la pêche au doigt et à l’œil.

Ayez l'oeil...

La pêche à la marque, ou au doigt et à l’oeil, consiste à repérer des marques laissées par les palourdes, lorsque l’estran se découvre. Vous êtes attroupés autour de Maxime ou un des bénévoles qui vous montre la technique, ayant d’hâte de mettre en pratique cette nouvelle compétence. Il vous faut repèrer un petit cratère dans le sable, puis y glisser le doigt pour sentir s’il y a une palourde. Evidemment y arriver du premier coup serait trop beau ! Vous faites d’abord chou blanc, ou pensez trouver une palourde et tombez finalement sur une coquille vide ! Une ambiance bon enfant s’installe avec un petit esprit de compétition.

À vous les palourdes !

Puis les premiers cris de victoire arrivent ! Evidemment vous vérifiez que la taille soit réglementaire, et peut-être même tombez-vous sur un autre coquillage comestible ou d’autres petits trésors. Vous continuez votre cueillette, ou posez des questions plus générales sur la biodiversité de l’estran à Maxime. Mais l’heure tourne et la marée ne va pas tarder à remonter ! Une fois votre sceau rempli en fonction du quota autorisé, vous rebroussez chemin vers la Cahute, après avoir lancé un dernier regard sur cette mine d’or gustative, dont vous réalisez qu’il faut la préserver pour continuer d’en profiter dans le futur… Peut-être même que cela vous donnera envie de devenir vous-mêmes bénévole et sensibiliser d’autres pêcheurs en herbe ?

Fermer