Un métier singulier

Pour Raphaël Gassot, son arrivée en tant qu’agent portuaire à Granville s’est fait un peu par hasard.

"Je suis rentré afin d’effectuer un remplacement… Finalement cela dure depuis 12 ans."

L’activité principale de Raphaël et de ses collègues consiste en l’ouverture et la fermeture du bassin à flot.

"Nous sommes une équipe de quatre personnes. Le service fonctionne toute l’année 7j/7. Nous devons être là à l’ouverture et à la fermeture, en fonction des marées. Nous sommes également en relation radio avec tous les usagers du port qui nous demande l’autorisation de rentrer ou de sortir, nous sommes donc aussi là pour réguler le trafic portuaire."

De plus, une mission de maintenance est assurée par l’équipe. 

Parcours d'un travailleur de la mer

"J’ai également été métallier avant d’arriver ici, cela me sert régulièrement dans mon métier pour réparer les échelles, fabriquer des garde-corps ou pour l’entretien de la machinerie."

Raphael ne changerait de métier pour rien au monde.

"Depuis toujours j’ai voulu travailler dans l’univers de la mer. Ce qui me plait, c’est de travailler en fonction des marées et également la polyvalence dont je dois faire preuve dans mon métier : je ne m’ennuie jamais ! On fait de tout : aussi bien de l’administratif que du technique."

Le port de pêche n’est jamais très loin dans l’esprit de Raphael.

"J’adore tout le sentier des douaniers, qui part de la Horie jusqu’au roc en passant par le port. C’est assez tranquille. On longe la crète, et le port de Granville se dévoile petit à petit avec de magnifiques points de vue."