gardes du littoral SYMEL chausey protection archipel

A 17 kilomètres au large de Granville, l'archipel de Chausey, a un écosystème unique au monde. Deux hommes, Arnaud et Pierre, gardes du littoral du SYMEL, font de la surveillance quotidienne de l’état de santé de cet archipel. Leur mission est de préserver les espaces naturels du site et du domaine public maritime qui couvre 5 000 ha à marée basse dont 6 ha terrestre.

« La protection de l’archipel passe par l’action de l’homme, nous tentons d’éveiller les consciences sur cet écosystème fragile ».

Site classé Natura 2000, les îles Chausey bénéficient également de mesures de protection nationale.

Chausey pêcheurs à pied SYMEL conservatoire du littoral

Pendant ces grandes marées, Arnaud et Pierre, prennent leur bateau « Le zostère » qui fait référence à la plante aquatique protégée utilisée comme habitat et nourriture par de nombreux poissons et coquillages, et font le tour de l’archipel. Ils s’arrêtent entre autres, à la plaine de Rétin, zone d’élevage de palourdes, pour aller à la rencontre des pêcheurs à pied. Ils connaissent l’archipel par cœur.

Nous vérifions que les pêcheurs à pied connaissent la règlementation et nous surveillons avec eux leurs prises. Nous leur remettons la réglette « Pêche à pied » où sont indiqués les tailles et quotas ainsi que les périodes de pêche. Nous leur expliquons que chaque caillou retourné doit être replacé

Chausey pêche à pied SYMEL

Arnaud et Pierre ont mis en place un système de comptage. Près de 1000 pêcheurs par an se retrouvent à Chausey. Ils assurent également le suivi scientifique de la faune et la flore et accueillent régulièrement des équipes de chercheurs.

Sachez que sur la Grande île, le sentier du littoral que vous emprunterez et qui vous émerveillera est entretenu par ce duo de choc, Arnaud et Pierre (pour la partie publique de la Grande île).

Ces deux hommes, passionnés, avec une connaissance aigüe du milieu marin, sont les gardiens de ce joyau, qui est comme le disait Jean-François DENIAU, écrivain, « l’un des plus beaux mouillages au monde ».

Préservons-le !