Le bulot est pêché et consommé à grande échelle depuis quelques décennies seulement. Il a pourtant acquis une certaine notoriété grâce au savoir-faire des pêcheurs et mareyeurs locaux. Focus sur le petit chouchou des apéros granvillais.

bulot granville

Les secrets de dégustation du bulot

S'il peuvent se savourer en émulsion, en terrine, en carpaccio ou autre, les bulots se consomment le plus souvent simplement cuits dans l'eau portée à ébullition avec un bouquet garni. Pour résumer, après les avoir fait dégorger, les mettre dans une casserolle d'eau froide, porter l'eau à ebullition, laisser bouillir une bonne vingtaine de minutes, puis laisser refroidir dans l'eau de cuisson. Une fois refroidis, on les sert avec leurs coquilles puis charge à chaque convive de prélever la chair avec un pic adapté (un cure-dent fait l'affaire) et d'oter l'opercule. Ensuite, chacun fait comme il l'entend : soit le bulot est mangé sans artifice, soit avec une pointe de mayonnaise, soit avec plus de mayo que de bulot...

L'IGP Bulot de la baie de Granville

L'Indication Géographique Protégée est la reconnaissance d'un produit de qualité pêché de manière responsable. Le bulot de la baie de Granville-Chausey a obtenu cette IGP en 2019. Ce n'est pas le premier label que reçoit le gastéropode. En 2017, il s'est vu obtenir l'écolabel Pêche Durable MSC. L'addition de ces deux qualifications assurent que :

  • Le bulot est pêché au casier rond et appâté avec des poissons frais dans le secteur "Baie de Granville" ;
  • Que les coquillages les plus jeunes sont remis à l'eau et que la pêche est suspendue en janvier pour favoriser la reproduction de l'espèce ;
  • Qu'il se passe moins de 16h entre la pêche et la débarque et que le bulot est commercialisé vivant ou cuit dans les 48h ;
  • Que le bulot est trié, propre et que toute odeur ou goût de vase est supprimé.

Découvrez en plus sur la pêche au bulot dans la Baie de Granville

Toute une histoire

Le bulot est aussi communément appelé "buccin" ou plus localement "ran". A l'époque de la Grande Pêche vers Terre-Neuve, il est utilisé comme appât pour capter le cabillaud le long des lignes. Il doit la popularisation de sa consommation au développement des procédés de cuisson dans la seconde moitié du XXème siècle. Le port de Granville s'est alors démarqué lorsque la demande est devenue supérieure à l'offre.

https://www.flickr.com/photos/gails_pictures/23944993329/

Beaucoup ne le savent pas mais on trouve très facilement les coquilles des oeufs des bulots sur les plages normandes. Ressemblant à des éponges au premier abord, ce sont en fait de petites grappes d'oeufs éclos qui sont parfois emportées par le vent.