Au nord de Granville, en Normandie, entre salicorne, dunes et moutons de pré-salés, ressourcez-vous au Havre de la Vanlée : paradis des nature-lovers et de la glisse ! Au sein de cette nature surprenante, l’air iodé y est bien particulier ! On respire la mer à plein poumons  !

Un havre de paix...

En week-end sur notre jolie Destination ? Venez découvrir un lieu surprenant ! Le Havre de la Vanlée est un site naturel et sauvage enclavé au sein de la Destination Granville Terre & Mer, à Bricqueville-sur-Mer ! Mais d'ailleurs, qu’est-ce qu’un havre ?  A l'origine,  un havre est un espace naturel servant de refuge aux bateaux souhaitant s’y abriter. Certains havres ont encore cette fonction comme celui de la Sienne au port de Regnéville-sur-Mer. 

Le Havre de la Vanlée, appelé aussi par les locaux « le Bout du Monde », forme une presqu’île dunaire. La dune de sable et d’herbus s’étend à l’embouchure d'un fleuve côtier : La Vanlée.

Le saviez-vous ?
Jusqu'en 1972, le franchissement de la Vanlée s'effectuait par un passage à gué pour les voitures et une passerelle en bois pour les piétons. Depuis cette date, une route submersible permet de traverser sans difficulté la Vanlée, sauf par grande marée.

Une nature surprenante

Dans ce site naturel sont élevés en toute liberté les moutons de prés-salés. Ils vadrouillent dans les herbus au rythme des saisons. Ils sont retirés lors des grandes marées dans les champs, à l’abri. Ils se nourrissent de salicorne et d’herbus salés, d’où leur nom : moutons de pré-salés !

Lors de grandes marées, à partir d’un coefficient de 93, la mer recouvre entièrement les herbus et la route devient alors submersible ! Il n’en existe que très peu en France ! La vue est alors magique lorsqu’elle est combinée à un coucher de soleil flamboyant ! Spectacle étonnant à l’effet whaou garanti !

Idée balade
Vous pouvez découvrir le Havre de La Vanlée en téléchargeant gratuitement notre fiche rando ici : Fiche Rando - Havre de la Vanlée

Un des huit havres de la côte ouest de la manche 

Le Havre de la Vanlée fait partie intégrante de ce littoral qui s’étend sur plus de 70 km : la fameuse côte des Havres. Cette côte est constituée d'une succession de huit havres que se situent à Barneville-Carteret, Portbail-sur-Mer, La Haye, Saint-Germain-sur-Ay, Geffosses, Blainville-sur-Mer, Regnéville-sur-Mer et Bricqueville-sur-Mer.

Ces estuaires présentent des caractéristiques identiques : ils associent bancs de sable et prés-salés, le tout encadré par de grands massifs dunaires.

Des sites et des monuments remarquables se situent le long de ce littoral unique : la route submersible à Bricqueville-sur-Mer, la pointe d'Agon, le château de Gratot, l'observatoire ornithologique de Geffosses, le château de Pirou, le corps de garde de Saint-Germain ou bien encore le baptistère de Portbail. Une bonne occasion d’allier promenade au grand air et découverte du patrimoine local.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de Latitude Manche afin d’en savoir en peu plus sur ces différents havres.

Paradis de la Glisse

Le Havre de la Vanlée est également le paradis de la glisse : kitesurf, voile, surf, windsurfing, paddle, kayak, etc. En pratique libre, c'est néanmoins un site pour des riders expérimentés. Le courant de la marée et le vent omniprésent sont des atouts considérables mais qui peuvent représenter certains dangers.

L’Ecole de Voile de Bréhal vous propose initiations et locations de matériels pour profiter au mieux de vos activités favorites en toute sécurité !

Une faune et une flore préservées

La variété des plantes présente au Havre de la Vanlée est impressionnante, certaines d'entre elles sont mêmes comestibles : comme la salicorne. Celle-ci ressemble à une petite plante grasse : vert foncé l’été, elle devient rouge à l’automne. On peut la consommer en vinaigrette, en salade ou encore en légumes avec le fameux agneau de pré salé !

D’autres espèces sont également présentes mais attention, car celles-ci sont protégées ! 

  • Le panicaut maritime ou chardon bleu, est très utile, elle permet la dune vive qu’il contribue à stabiliser, à l’instar de l’oyat, avec ses puissants stolons. Avec ses capitules teintés de bleu et ses feuilles coriaces et piquantes, il est l’un des emblèmes de notre littoral et sa cueillette est interdite.
  • La lavande de mer est également une espèce bien connue, comme en témoigne la diversité de ses noms locaux : saladelle, lilas de mer ou encore slatis. Mais si ces fleurs bleues ou mauves, serrées en épis aplatis, attirent l’œil, de juillet à octobre dans les havres de la côte ouest, il convient de rappeler que sa cueillette est réglementée.

En plus du célèbre mouton de pré salés, le Havre, s’étalant sur 10 hectares, héberge quelques 150 espèces d’oiseaux différentes. On y trouve de tout : des aigrettes, des colverts, des hérons cendrés, des oies, des bernaches et des nombreuses autres espèces qui font du Havre de la Vanlée une véritable réserve ornithologique.

 

Assister à la montée des eaux dans le Havre de la Vanlée, voir la route submersible disparaître sous les flots, observer la nature et le paysage changer et, avec de la chance, assister au show des kitesurfeurs qui s’approprient les lieux et les cieux. C'est être à chaque fois émerveillée par cet endroit magique où la nature est maîtresse.

Nathalie, amatrice d'embruns salés

Nous sommes vraiment heureux de pouvoir pâturer dans cet espace si particulier où, brassée par le mouvement des marées, l’herbe y est tellement savoureuse. Nous sommes également souvent amusés de voir le nombre de badauds qui s’arrêtent pour nous prendre en photo dans nos prés salés. Nous connaissons cependant le danger que peut représenter la montée très rapide de la mer en période de grandes marées et nous y faisons attention.

Léon le mouton, expert du Havre de la Vanlée