Exposition du Musée Christian Dior : "Chapeaux Dior ! De Christian Dior à Stephen Jones, 1947 – 2020"

Culturelle ,  Exposition ,  Mode ,  Visite à Granville

À partir de :  9 Tarif plein
Dior - Thomas JouanneauOTI GTM Thomas Jouanneau
  • Dès la fondation de sa maison de Couture en 1947, à Paris, Christian Dior fait du chapeau une référence incontournable du style Dior, de la Haute Couture française et de la mode internationale. Il considère le chapeau comme un accessoire essentiel de la toilette féminine. « Il la complète et, d’une certaine façon, c’est le meilleur moyen d’exprimer votre personnalité » assure-t-il aux lecteurs de son Petit Dictionnaire de la Mode. Dans les années d’après-guerre, l’existence même du chapeau est menacée par un nouveau style de vie. Beaucoup de jeunes femmes, entrées dans la vie active, l’abandonnent, préférant laisser libre leur chevelure. Dior, avec son fameux « New Look », rêve au contraire de revisiter le temps de la Belle Epoque et des magnifiques chapeaux à plumes que portait sa mère, Madeleine Dior. Son tempérament nostalgique lui inspire la vision d’une élégance impeccable qui ne supporte aucun à-peu-près. Les accessoires et le parfum doivent s’accorder harmonieusement avec le vêtement. Le chapeau est le couronnement de ce « total look ».

    L’atelier de Haute Mode Dior, entièrement dédié à la création des chapeaux, est resté actif tout au long des sept décennies d’histoire de la maison alors même que ce type d’activité disparaissait dans de nombreuses maisons de Haute Couture. Aujourd’hui, il s’agit sans doute du dernier atelier de Haute Mode au sein d’une maison de Haute Couture. Cette place exceptionnelle du chapeau dans le style et l’histoire de la maison Dior prend une dimension nouvelle avec l’arrivée du modiste britannique Stephen Jones à la tête de ce département en 1996, aux côtés de John Galliano fraîchement nommé directeur artistique de la maison. Le modiste des stars est déjà la star des modistes. Depuis, la renommée de Stephen Jones s’est étendue dans le monde entier avec ses chapeaux uniques, dont certains imaginés pour Lady Diana - Princesse de Galles -, Mick Jagger, Meghan - Duchesse de Sussex -, Rihanna ou Céline Dion. Aux côtés des directeurs artistiques qui ont succédé à John Galliano - Raf Simons, puis aujourd’hui Maria Grazia Chiuri – Stephen Jones continue d’enchanter le monde de la mode par sa créativité sans limites.

    Le musée Christian Dior de Granville, après avoir rendu hommage en 2019 à l’élégance princière de Grace de Monaco, consacre entièrement son exposition de la saison 2020 à la force créative et à la dimension proprement artistique du chapeau, signé Dior. Cette exposition est une première mondiale : un ensemble exceptionnel de près de deux cents chapeaux y dialoguera avec une trentaine de robes de Haute Couture Dior en « total look » ainsi qu’avec une cinquantaine de photographies de mode et publicités de beauté et de maquillage célébrant l’art du chapeau. Ces œuvres illustrent plus de 70 ans d’histoire, de 1947 à 2020, de Christian Dior à Stephen Jones. Elles évoquent les débuts de Christian Dior comme dessinateur de chapeaux dans les années 30. Devenu couturier, il confie son atelier de Haute Mode à Mitzah Bricard, icône absolue de « La Parisienne ». Avec elle, il rend au chapeau la sobriété, l’élégance et l’exigence de simplicité qu’il avait perdues pendant la guerre.
    L’exposition montre ensuite comment les successeurs de Christian Dior apporteront leurs relectures personnelles des thèmes chers au fondateur, tels que les jardins, le chic masculin-féminin, l’exotisme, la théâtralité ou encore le goût de la fête...
    Enfin, la dernière partie de l’exposition est consacrée aux 25 années de création de Stephen Jones en tant que directeur de la création de chapeaux Dior, grâce notamment au prêt de nombreux documents issus de ses archives personnelles. Une soixantaine de croquis de chapeaux et documents originaux de recherche, une cinquantaine de coupures de magazines de mode, une trentaine d’outils provenant de l’atelier Dior Haute Mode de Stephen Jones, ainsi qu’un film montrant le créateur au travail, permettent de bien comprendre l’importance du chapeau chez Dior.

    De nombreux prêts nourrissent également le propos de l’exposition. Une sélection de portraits de femmes en chapeaux, issus des collections des musées de Normandie, illustrent l’influence de la mode du XIXème et du début du XXème siècle et le goût pour l’Histoire de l’Art chez Dior. Ces prêts inscrivent pleinement l’exposition « Chapeaux Dior » dans le parcours de la 4ème édition du festival « Normandie Impressionniste 2020 ». Aux prêts de Stephen Jones et aux pièces appartenant au Musée Christian Dior de Granville, s’ajoutent ceux des Maisons Dior Couture et Parfums Christian Dior, du Musée de la Mode - Palais Galliéra à Paris, ainsi que de nombreux collectionneurs privés parmi lesquels figure Hamish Bowles, le grand journaliste du Vogue US. D’autres pièces exceptionnelles complètent cet ensemble de prêts telles que le chapeau et la tenue de lainage gris portés par Carla Bruni-Sarkozy lors de son voyage à Londres avec le président Sarkozy en mars 2008, déclenchant une véritable « Carlamania ». Parmi les collections les plus récentes de Maria Grazia Chiuri pour Dior figurent les modèles inspirés par le chapeau de jardin de monsieur Dior. Stephen Jones a par ailleurs souhaité recréer trois des chapeaux dessinés par Christian Dior dans les années trente. Créations exclusives pour l’exposition, ces chapeaux expriment combien le fondateur de la maison Dior et le modiste britannique partagent la même vision créative.

    Né en 1957, l’année même de la mort de Dior, Stephen Jones sait, comme ce dernier, l’importance du chapeau en tant que touche finale et point d’exclamation d’une silhouette Dior. Le chapeau, véritable sculpture portable, libre de toutes contraintes utilitaires, est selon Stephen Jones « …l’expression même de l’optimisme ».
  • Tarifs
  • Adulte
    À partir de 9 €
  • Tarif réduit
    À partir de 7 €
  • Gratuit

    • Jusqu'à 12 ans

Horaires
Horaires
  • Du 25 avril 2020 au 1 novembre 2020