Extrait du site internet GNI : Groupement National des Indépendants Hôtellerie et Restauration 

Comme annoncé par le Président de la République et soutenu par certains représentants de bailleurs (le Conseil National des Centres Commerciaux), les exploitants locataires ont la possibilité de solliciter auprès de leur bailleur une suspension du paiement de leurs loyers commerciaux.
Vous trouverez un modèle de courrier pour formuler cette demande auprès de votre bailleur (un modèle pour les restaurants et débits de boissons et un autre pour les hôteliers). 

Cela n’est pas indiqué dans le courrier mais la situation actuelle pourrait, sous réserve de l’appréciation souveraine des juges du fonds, relever de la force majeure.
Il a en effet déjà été jugé qu’un arrêté de fermeture non imputable au locataire peut constituer un cas de force majeure (CA Nîmes 11 mars 1993).
La force majeure se définit comme un événement extérieur, irrésistible (insurmontable) et imprévisible. Elle est prévue par l’article 1218 du Code civil.
Cet article dispose en outre que "si l’empêchement est temporaire, l’exécution de l’obligation est suspendue". 

Par ailleurs, si votre propriétaire est un bailleur professionnel, vous pouvez lui indiquer qu’il a la possibilité de solliciter auprès de sa banque le report de ses échéances de prêt.

Le service juridique du GNI se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.