Spectacle à l'Archipel : "Un Poyo Rojo"

Culturelle ,  Spectacles, musique, théâtre ,  Concert ,  Spectacle ,  Théâtre ,  Autre à Granville
Théâtre de l'Archipel
  • Théâtre physique). Un ballet hilarant, mêlant lutte, danse, arts martiaux et cabaret dans lequel éclatent tous les stéréotypes phallocrates !

    Si vous avez aimé Tutu, la saison dernière, vous adorerez Un poyo rojo !
    Ces deux sportifs mâles vous offriront un ballet hilarant, mêlant lutte, danse, arts martiaux et cabaret dans lequel ils font éclater tous les stéréotypes phallocrates !
    Dans les vestiaires des hommes, ça sent la chaussette sale, la sueur et l’aftershave. Une certaine idée de la virilité. Deux garçons sont là, se tournent autour, se toisent un peu, se jaugent beaucoup. Longs et fins, secs et musclés, ils s’examinent et se jugent. Deux coqs avant la bataille. Pas un mot, pas de musique. Des regards, une petite radio, et enfin la lutte : une danse frénétique, un combat de chiens fous. Ils passent en revue toutes les modalités des relations humaines quand elles deviennent bestiales.
    Intense duo de mecs, peaux humides et grimaces de clowns, Un poyo rojo raconte la peur, la séduction, la mise en garde, l’attaque, la mise à mal et à terre. Et le désir aussi…
    Alfonso Barón et Luciano Rosso sont danseurs, acrobates, athlètes, performeurs. Un poyo rojo (littéralement « un coq rouge », de ceux qui combattent) se joue à guichets fermés depuis près de dix ans en Argentine. La mise en scène nerveuse d’Hermes Gaido laisse la place à des moments d’impro savoureux. À eux trois, ils font de Un poyo rojo un espace de liberté, d’une puissance déchaînée, une irrésistible distorsion des schémas masculins.


    L’Archipel, place Maréchal Foch, à Granville.
  • Tarifs
  • Adulte
    26 €
  • Tarif abonné
    22 €
Horaires
Horaires
  • Le 10 décembre 2017 à 16:30